Le Contre-amiral Anne Cullerre à la tête des FAPF

Le 03 septembre 2012, le contre-amiral Anne Cullerre a pris ses fonctions de commandant supérieur des forces armées en Polynésie française (COMSUP FAPF) à l’occasion d’une cérémonie militaire sur le site d’Arue (caserne Broche). Elle assume également les responsabilités de commandant des zones maritimes du Pacifique et de Polynésie française, de commandant de la base de défense de Polynésie française et de commandant du centre d’expérimentation du Pacifique. Elle remplace le contre-amiral Jérôme Régnier, dont la cérémonie d’adieu aux armes s’est déroulée le 29 août sur la base navale de Papeete.

Les deux années de commandement du CA Régnier ont été marquées par de profondes réorganisations, tant dans le domaine opérationnel que dans celui du soutien.

Les forces armées en Polynésie ont été profondément restructurées tout en assurant les multiples missions définies par les contrats opérationnels. Sur le plan international la participation active des FAPF à des exercices de grande envergure et à plusieurs rencontres internationales a conforté la position de la France comme partenaire essentiel à la coopération régionale et comme contributeur de premier plan au maintien de la sécurité en zone Pacifique.

Dans le domaine de l’action de l’Etat en mer en Polynésie, la création du centre maritime commun (CMC), piloté par le commandant de la zone maritime de Polynésie pour le compte du haut-commissariat, a considérablement amélioré l’efficacité des moyens aéronautiques utilisés pour le sauvetage en mer et la surveillance de la zone économique exclusive.

Dans le même temps, les FAPF ont conduit une restructuration sans précédent qui a notamment comporté la création de la base de défense de Polynésie française et la mutualisation des soutiens. Ces réformes qui touchent l’organisation ont également eu un impact sur le format des forces. Le Régiment d’infanterie de marine du Pacifique-Polynésie et la Base aérienne 190 ont été dissous pour être remplacés respectivement par le détachement terre de Polynésie et le détachement air 190. Sur le plan aéronautique, les deux hélicoptères interministériels Dauphin N3 ont pris la succession des Fennec et Puma. Enfin, les deux patrouilleurs maritimes P400 ont rejoints la métropole pour y être désarmés et ont été remplacés par le patrouilleur Arago.

Les FAPF constituent le principal dispositif aéromaritime du théâtre Pacifique et conduisent au quotidien les missions hauturières, de sauvegarde maritime et de souveraineté.

Syndiquer tout le site Contacter le webmaster